Global Analysis from the European Perspective. Preparing for the world of tomorrow




La Suède restera Suède, mais seulement de nom

Depuis quelque temps déjà, l’équipe Gefira suit l’évolution démographique qui se déroule en Europe, en particulier dans sa partie occidentale. Cette fois, Gefira a publié un rapport sur la Suède, un État bien développé et typiquement occidentale, membre de l’Union européenne. Le rapport comprend des chiffres indépendants réalisés à l’aide du logiciel démographique Cerberus 2.0. Le rapport se base sur les données fournies par les bureaux officiels de statistique.

Les découvertes de Gefira fondées sur les données officielles fournies par Statistics Sweden SCB révèlent comme suit:

  1. le taux de natalité des Suédois de race blanche est beaucoup plus faible (1,6) que le taux de fécondité global du pays (1,9) ;
  2. le régime parental suédois ne parvient pas à accroitre le taux des naissances ;
  3. le nombre d’enfants portant un nom islamique augmente rapidement. Depuis 2010, il a augmenté de plus de 30 %, ainsi, environ 8 à 10 % des nouveau-nés en Suède portent un nom islamique.
  4. la population suédoise d’origine blanche sera minoritaire dans un délai maximal de 40 ans. La même source indique que 22% des nouveau-nés ont une origine non occidentale.

Pour compenser le faible taux de natalité, le gouvernement mène une politique de repeuplement. C’est pourquoi on peut affirmer que la communauté suédoise connaîtra une croissance modérée dans un avenir proche. Les statisticiens du SCB n’ont pas pu arriver à une telle conclusion en fonction des chiffres des naissances en Suède, ni par rapport aux tendances migratoires mondiales. Cette croissance reste et sera le fruit de la migration de femmes très fertiles en provenance de pays à IDH (indice de développement humain) faible et moyen.

L’avenir de la population suédoise est sombre. Selon les taux de natalité et de mortalité officiels, le logiciel Cerberus 2.0, conçu pour les statistiques démographiques, a calculé le nombre de naissances et de décès pour chaque groupe d’âge, depuis 1970. Le nombre de Suédois de souche blanche a augmenté jusqu’en 1996 et à partir de cette même année, il a commencé à décliner en une ligne plus ou moins droite. En 2017, il y avait à nouveau 8 millions d’habitants, et d’ici 2060, il restera 6,6 millions de Suédois. Si les autorités ne parviennent pas à inverser la tendance et à augmenter le taux de natalité des Suédoises, la population chutera à 5 millions d’ici la fin du siècle. Alors que les calculs prévoient qu’il restera 8 millions d’indigènes, les données officielles actuelles montrent qu’il y a encore moins de Suédois dont les deux parents seront nés en Suède.

En raison de l’afflux continu d’immigrants, la population actuelle est de 10 millions d’habitants. Selon l’institut de statistiques suédois, ce nombre atteindra 14 millions d’ici la fin de ce siècle. Les autorités suédoises considèrent uniquement les immigrants de première et de deuxième génération comme étrangers. Après une génération, une communauté pakistanaise tentaculaire relocalisée à Malmö sera considérée comme une part naturelle de la croissance suédoise.

Aussi, une autre approche consiste à examiner la différence entre la population estimée et les chiffres officiels. Si Cerberus 2.0 prévoit 7 millions d’habitants en 2050 et que « Statistics Sweden » en prévoit 12, la différence est due aux migrants, qu’il s’agisse de la première, deuxième ou cinquième génération.

Les prévisions faites par les autorités suédoises sont plutôt un modèle ou un plan d’avenir qu’une prévision. Si l’on compare les projections de Cerberus 2.0 et celles de l’État, le rapport Gefira prévoit que les Suédois seront minoritaires d’ici 2066, c’est-à-dire qu’à la fin de ce siècle, seul un tiers de la population sera de descendance suédoise, ce qui signifie un repeuplement quasi total.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

14 + 18 =


GEFIRA provides in-depth and comprehensive analysis of and valuable insight into current events that investors, financial planners and politicians need to know to anticipate the world of tomorrow; it is intended for professional and non-professional readers.

Yearly subscription: 10 issues for 225€
Renewal: 160€

The Gefira bulletin is available in ENGLISH, GERMAN and SPANISH.

 
Menu
More