Une analyse globale, d´un point de vue Européen, pour anticiper le monde de demain




Gefira #50 Les seigneurs du monde

Le Gefira 50 oriente l’attention du lecteur sur les acteurs du monde. Les présidents, les premiers ministres et les chanceliers (même ceux que l’on appelle l’Impératrice d’Europe) ne sont pas les véritables dirigeants de leur pays. Ils sont plutôt les directeurs généraux d’entreprises particulières qui portent le nom des États-Unis, du Royaume-Uni, de la République fédérale ou de tout autre. Les monarques qui régnaient sur leur pays sont partis, mais ils n’ont pas été remplacés par des représentants élus démocratiquement. Pour être précis, ils l’ont été, mais seulement de manière superflue. Le véritable pouvoir reste entre les mains des quelques individus très riches qui détiennent leur mandat – comme les monarques d’antan – jusqu’à leur mort.

Les personnes attentives ont depuis longtemps compris les systèmes politiques et lorsqu’elles ont commencé à exprimer leur opinion à ce sujet, elles ont été impitoyablement rejetées comme adeptes ou créateurs de théories de conspiration. Aujourd’hui, des milliards de personnes dans le monde entier l’ont vu clairement : c’est Mark Zuckerberg et non Donald Trump qui a le dernier mot. C’est le premier qui pourrait faire taire le second en un clin d’œil, et non l’inverse. C’est George Soros, un citoyen américain naturalisé, qui peut publiquement qualifier le président américain de danger pour le monde et s’en tirer à bon compte. Il n’a pas fait et ne fera pas l’objet d’une mise en accusation ou de quelque chose du même genre ; c’est plutôt le président américain qui est sur le point de faire face à sa deuxième mise en accusation.

C’est la raison pour laquelle le Gefira 50 se penche sur les sociétés, les institutions et les organisations qui opèrent en coulisses. Les quelques plus importantes qui ont été prises dans notre ligne de mire ne sont certainement que la partie émergée de l’iceberg. Le secret qui les enveloppe et le fait que leurs activités sont à peine connues du public impliquent seulement qu’il doit aussi y avoir des structures profondes dont nous n’avons aucune idée du fonctionnement mais dont nous devrions – nous devons – raisonnablement déduire l’existence, sinon nous ne comprendrons jamais pourquoi les politiciens changent d’avis d’un jour à l’autre, pourquoi certains individus sont soudainement sous les feux des médias et deviennent présidents ou premiers ministres alors que d’autres disparaissent de l’attention du public du jour au lendemain.

Les récents événements aux États-Unis ainsi que les tensions raciales qui s’y sont accumulées depuis des décennies sont de mauvais augure pour ce pays situé entre deux océans. Les lignes de fracture – politiques, sociales et économiques – sont de plus en plus profondes, tandis que l’évolution rapide de la composition ethnique des personnes connues collectivement sous le nom d’Américains ne fait qu’accélérer le processus de désintégration inévitable. L’Union soviétique et la Yougoslavie sont des exemples récents de dissolution dramatique d’un État, tandis que l’Afrique du Sud montre ce que l’avenir réserve aux Américains blancs.

 

Bulletin Financier Gefira #50 disponible dès maintenant

  • Où se Forge l’Avenir pour nous
  • La guerre civile américaine
  • Qu’est-ce qui nous attend en 2021 ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

dix-sept − treize =


GEFIRA provides in-depth and comprehensive analysis of and valuable insight into current events that investors, financial planners and politicians need to know to anticipate the world of tomorrow; it is intended for professional and non-professional readers.

Yearly subscription: 10 issues for 225€
Renewal: 160€

The Gefira bulletin is available in ENGLISH, GERMAN and SPANISH.

 
Menu
More