Le Grand Remplacement du peuple Néerlandais n’existe pas ? C’est encore un fantasme d’extrême-droite ?

Tout comme en France, le Grand Remplacement est un sujet très sensible aux Pays-Bas. En effet, depuis le début des années 70, le taux de fécondité y est trop faible pour assurer le renouvellement des générations. D’après nos estimations, le nombre de Néerlandais de souche est en baisse constante depuis cinq ans. Si cette tendance se poursuit, à la fin de ce siècle, la population autochtone sera réduite de 60% alors que le nombre d’habitants aura augmenté. Le Pays-Bas deviendra donc inévitablement un pays non-Européen. Les élites Néerlandaises, comme presque toutes les oligarchies des autres pays occidentaux, souhaitent que leurs propres peuples embrassent et célèbrent ces changements. Toute preuve factuelle d’un remplacement de population est balayée d’un revers de main par la bien-pensance qui s’empresse très vite de qualifier ses contradicteurs de “populiste”, “extrémiste”, “extrême-droite”. Tout regard lucide sur la réalité devient aussitôt un crime de pensée. Tout scientifique, ayant ne serait-ce qu’un son de cloche un peu différent à proposer, perplexe face au soi-disant enrichissement culturel de l’Europe, est immédiatement jeté comme un malpropre de l’académie.
Continue reading

Le Corbusier et Spinelli ont détruit notre vieille et si sublime Europe et ils continuent toujours de le faire

Pourquoi certains quartiers en Europe sont-ils si moches ? Pourquoi l’UE est une construction d’inspiration communiste ?

L’histoire de l’urbanisme européen d’après-guerre par sa fascination pour Le Corbusier nous montre à quel point les concepteurs de nos espaces de vie étaient fous. Les technocrates de Bruxelles ont attrapé le même virus : eux aussi ont été contaminés par des idées communistes ! Littéralement ! Sans commune mesure ! Autant les architectes que les penseurs de nos sociétés européennes ont rêvé du meilleur des mondes mais en réalité, ensemble, ils ont détruit notre vieille et si sublime Europe et ils continuent toujours de le faire.

Le père des cités HLM et des lotissements, l’architecte suisse Le Corbusier, n’avait pourtant pas de mauvaises intentions: ses bâtiments devaient être avant tout modernes, fonctionnels et radieux. Seulement, vous ne risquerez pas d’être charmés par tout ce doux romantisme en vous baladant dans les banlieues parisiennes (les fameuses “No-Go-Zones”) ou en vous arrêtant devant les immeubles de la plupart des villes d’Europe centrale et de l’Est. En effet, les urbanistes socialistes étaient fascinés par Le Corbusier et ont modelé des villes entières selon ses préceptes. Autour de magnifiques villes historiques polonaises, tchèques, bulgares et roumaines, des bâtiments laids et monotones conçus spécifiquement pour la classe ouvrière sont sortis de terre, concentrant ainsi bien des problèmes sociaux en gestation. Continue reading

Le pétrole à 100 dollars le baril est une nécessité pour l’indépendance énergétique des États-Unis

Le monde est dans une période de transition. Les populations d’Asie de l’Est et d’Europe ont atteint leur apogée numérique et vont désormais commencer à décroitre. Avec la chute du communisme, la Chine, l’Europe centrale et la Russie sont revenues à leurs positions naturelles et historiques sur la scène internationale. L’ambition de la Turquie est de suivre les traces de l’ancien Empire ottoman: elle entend étendre son influence au Moyen-Orient, dans les Balkans et en Afrique. L’Europe et les Etats-Unis sont dans un processus de désintégration leurs populations respectives.

La situation économique, sociale et politique en Europe est tendue, de plus en plus de personnes votent pour les partis antisystème. Les dirigeants européens sont profondément divisés sur l’euro, la politique fiscale, monétaire et d’immigration.

Gefira Financial Bullletin #26 est disponible dès maintenant

  • Le prix du pétrole doit augmenter
  • Les producteurs de pétrole bon marché doivent être retirés du marché par des méthodes non conventionnelles
  • Seul un prix du pétrole élevé peut faire gagner du temps aux dirigeants saoudiens.
  • Les actifs énergétiques russes

Continue reading

La Suède restera Suède, mais seulement de nom

Depuis quelque temps déjà, l’équipe Gefira suit l’évolution démographique qui se déroule en Europe, en particulier dans sa partie occidentale. Cette fois, Gefira a publié un rapport sur la Suède, un État bien développé et typiquement occidentale, membre de l’Union européenne. Le rapport comprend des chiffres indépendants réalisés à l’aide du logiciel démographique Cerberus 2.0. Le rapport se base sur les données fournies par les bureaux officiels de statistique.

Les découvertes de Gefira fondées sur les données officielles fournies par Statistics Sweden SCB révèlent comme suit:

  1. le taux de natalité des Suédois de race blanche est beaucoup plus faible (1,6) que le taux de fécondité global du pays (1,9) ;
  2. le régime parental suédois ne parvient pas à accroitre le taux des naissances ;
  3. le nombre d’enfants portant un nom islamique augmente rapidement. Depuis 2010, il a augmenté de plus de 30 %, ainsi, environ 8 à 10 % des nouveau-nés en Suède portent un nom islamique.
  4. la population suédoise d’origine blanche sera minoritaire dans un délai maximal de 40 ans. La même source indique que 22% des nouveau-nés ont une origine non occidentale.

Continue reading

La montée des partis d’extrême droite dans toute l’Europe

Les partis d’extrême droite sont présents sur la scène politique européenne depuis fort longtemps. Les plus connus sont le Front National français et le Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni. Même si dans les sondages ces partis gagnent un soutien relativement large auprès de la société, les modes de scrutin dans certains pays constituent un obstacle efficace pour qu’ils ne fassent pas leur entrée dans les parlements nationaux malgré l’obtention d’un grand nombre de voix (voir le graphique pour l’UKIP)1. Dans les rares cas où le parti nationaliste ou d’extrême droite obtenait un nombre important de sièges au parlement, il était rapidement isolé par tous les autres partis en perdant ainsi son poids politique comme c’était le cas pour les Démocrates de Suède2.

wykres

Et voici les réfugiés qui entrent en scène. Le nombre croissant des migrants et leur arrivée massive, qui a eu lieu ces dernières, années font que les Européens commencent à changer d’attitude face à ce phénomène et à se tourner vers les partis qui appellent à l’arrêt de cette vague de nouveaux venus. Continue reading

Artur Mas réussira-t-il l’impossible et obtiendra-t-il la séparation de la Catalogne ?

Le 27 septembre, la coalition Junts pel Si (Ensemble pour le oui) dirigée par Artur Mas emporte les élections régionales en Catalogne. Le programme politique qu’elle propose, envisage un travail sur le projet en faveur de l’indépendance de la Catalogne. Le 9 novembre, le parlement régional catalan adopte la résolution indépendantiste : les législateurs doivent alors

(i) préparer la constitution catalane,

(ii) concevoir le système de sécurité sociale catalan et

(iii) constituer la trésorerie catalane1.

Au sens de cette résolution, la Catalogne ne relève plus de la compétence du Tribunal constitutionnel espagnol. À la suite de ces événements, le gouvernement espagnol avec Mariano Rajoy à sa tête fait appel à ce Tribunal constitutionnel afin qu’il invalide la résolution catalane et lance une mise en garde visant les 29 responsables politiques de premier plan en Catalogne.

Le 11 novembre, le Tribunal constitutionnel décide comme attendu : la résolution du 9 novembre est suspendue et les 29 responsables politiques de premier plan en Catalogne reçoivent une mise en garde.

timeline

Le 11 novembre, le Tribunal constitutionnel rend une décision attendue : la résolution du 9 novembre est suspendue et les responsables politiques catalans de premier plan reçoivent une mise en garde. Le Tribunal a encore 5 mois pour prononcer une décision sur cette question. Avant que cela n’arrive, le 20 décembre auront lieu des élections législatives qui peuvent fortement influer sur la situation politique en Catalogne ; d’autant plus que cette région séparatiste peut être forcée à convoquer ses propres élections si, jusqu’au 10 janvier, le président indépendantiste catalan Artur Mas ne constitue pas un gouvernement. Continue reading