Global Analysis from the European Perspective. Preparing for the world of tomorrow




Donald Trump en finira avec les néoconservateurs et leurs idées qui coûtent cher

Il est fort probable, comme nous le prévoyions en août 2015, que Trump remporte les élections présidentielles. 1)The world should prepare for Mr. Trump as the next president of the USA Source Gefira 2015-08-15 Il est soutenu par la plus puissante partie de l’élite américaine. En octobre 2015, la chaîne CNN a consacré 78% de son temps d’antenne aux primaires républicaine. 2)CNN Has Spent 78% of Its GOP Primary Coverage on Trump Source RedState 2015-09-16 Selon mediaQuant les grandes chaînes de télévision et de radio ont consacré à Trump un temps d’antenne d’une valeur de 1,8 milliard de dollars, beaucoup plus qu’aux autres candidats, parmi lesquels Hillary Clinton a eu un temps d’antenne valant 746 millions de dollars.

Mika Brzezinski et Joe Scarborough travaillant pour MSNBC donnent l’impression d’être très critiques envers Trump, mais, en même temps, ils ne peuvent pas arrêter de parler de lui. La conversation qu’ils ont eu avec le candidat à l’élection présidentielle et qui a été relayée par les médias, a révélé que les deux journalistes appartenaient en réalité au camp de Donald Trump. 3)Leaked Audio Catches MSNBC Mika Brzezinski and Joe Promising Not to ask Donald Trump Hard Questions Source 2016-02-22 Le candidat engagé dans la course pour les primaires américaines bénéficie du soutien total des propriétaires des chaînes télévisées, c’est-à-dire des personnes qui décident des sujets dont les Américains parlent et se préoccupent. Bien que, comme nous l’avons expliqué dans l’édition de Gefira datant du mois d’août, Trump se prévale du soutien du monde de la finance de Wall Street, cela ne signifie pas que tout l’establishment républicain appuie ce candidat. Certains membres du parti républicain, comme McCain, ont des raisons de s’inquiéter de leur avenir politique. La révolution de Trump n’est pas une révolution du peuple, mais plutôt un coup d’état.

Si Trump devient président, les néoconservateurs perdront leur influence sur la politique extérieure et disparaîtront de la scène politique. Trump a déclaré publiquement qu’il respectait Vladimir Poutine et qu’il parviendra à un accord avec lui. Lors d’un débat, il a franchement affirmé que  l’OTAN était obsolète, qu’elle ne servait pas à la lutte contre le terrorisme mais contre l’Union Soviétique qui n’existe pourtant plus. 4)What Trump gets wrong about NATO Source MSNBC Morning Joe 2016-03-30 Le fait que Trump engage Carter Page dans son équipe s’occupant des affaires étrangères montre qu’il prend très au sérieux ce qu’il dit. Carter Page, propriétaire de Global Energy Capital LLC, assure que les sanctions contre la Russie et les tensions qui en découlent, touchent tant la Russie que les intérêts américains. Carter Page ne rejette la faute ni sur Poutine ni sur les États-Unis ; les responsables, selon lui, sont ces quelques décideurs politiques – les néoconservateurs. Les connaissances de Trump font partie de l’élite financière et commerciale mondiale. Ils ne veulent pas sacrifier les bonnes relations avec la Russie pour un État ukrainien qui ne fonctionne pas correctement. Sur le site de « Foreign Policy », il accuse Victoria Nuland de nuire aux intérêts américains: Tenant compte de l’expérience de Victoria Nuland, tirée du conflit précédent en Iraq où suite à l’intervention américaine des tendances séparatistes se sont manifestées, elle fait preuve d’une compréhension exceptionnelle qui pourrait l’aider à mener la politique extérieure américaine en Europe. Le prix de la première intervention politique dans laquelle elle a pris part peut s’élever à plus de 2 millions de milliards de dollars. Comme une certaine manière d’améliorer la politique extérieure américaine dans les scénarios futurs, des avantages pourraient être tirés sans lancer des mouvements révolutionnaires et sans provoquer des tendances séparatistes qui en découlent. Les objectifs politiques de Bagdad à Maïdan doivent être réalisés avec bon sens 5)There will be costs: Applying U.S. intervention principles from Ukraine to North America Source Global Policy 2014-03-04 Dans un autre message, il a écrit : Ce qu’il (Obama) n’a pas pris en compte, c’est la force qui a déstabilisé toute l’Ukraine et par conséquent, a provoqué le présent conflit, c’est-à-dire le soutien qui a été apporté, dans tout le pays, à la révolution l’an dernier et qui a conduit au remplacement du gouvernement démocratiquement élu à Kiev. 6)Europe Awake: Mogherini’s Future and NATO’s Fiasco Source Global policy 2014-09-04

En 2017, la Maison Blanche pourrait être occupée par une équipe de conseillers en matière de politique extérieure comprenant que l’attitude de la Russie envers l’Ukraine est une réaction à l’expansion agressive de l’OTAN. Dans le Global Policy Journal, Carter Page a écrit:  Cette fois-ci, l’Occident s’est mêlé des affaires incombant à l’Europe Orientale, ce qui a alerté la Russie et a refroidi les relations réciproques. En regardant la carte, le territoire occupé par l’OTAN grandit considérablement (voir la carte ci-dessous), ce qui montre clairement pourquoi la Russie réagit de manière défensive.

Nato2

En donnant son opinion sur les sphères d’influence créées par l’expansion de l’OTAN, le président Obama a dit que tout comme le siècle précédent nous ne voulions pas reconnaître le fait que les petits pays européens se trouvent sous la domination de leurs grands voisins, aujourd’hui, nous refusons toute discussion sur les sphères d’influence. Le fait que le président aille à Tallin, la capitale d’un relativement nouveau membre de l’OTAN, située à environ quatre heures de voiture de Saint-Pétersbourg, la deuxième plus grande ville de Russie, a donné à cette visite un caractère agressif. 7)Europe Awake: Mogherini’s Future and NATO’s Fiasco Source Global policy 2014-09-04

Ce changement radical possible dans la politique des États-Unis n’est pas passé inaperçu parmi les néoconservateurs. Ils mettront tout en œuvre pour que Donald Trump ne devienne pas le 45ème président des États-Unis.

La politique d’apaisement de Trump sera bien accueillie par certains dirigeants européens comme Horst Seehofer (ministre-président de la Bavière), le premier ministre hongrois Viktor Orban et le premier ministre italien Matteo Renzi. Tandis qu’Anders Rasmussen, le chef de l’OTAN, Angela Merkel, la chancelière allemande et David Cameron, le premier ministre britannique, auront besoin d’un peu plus de temps pour s’adapter aux nouvelles directives émanant de Washington. Trump à la Maison Blanche signifie le retrait du soutien accordé à l’Ukraine, ce qui peut avoir un effet domino car, par la suite, le Fonds monétaire international pourrait d’un jour à l’autre perdre patience envers Kiev. Trump ne voit aucune raison de forcer le contribuable américain et les entreprises américaines à payer pour les mauvaises décisions politiques des néoconservateurs à Washington et des oligarques à Kiev.

 

References   [ + ]

1. The world should prepare for Mr. Trump as the next president of the USA Source Gefira 2015-08-15
2. CNN Has Spent 78% of Its GOP Primary Coverage on Trump Source RedState 2015-09-16
3. Leaked Audio Catches MSNBC Mika Brzezinski and Joe Promising Not to ask Donald Trump Hard Questions Source 2016-02-22
4. What Trump gets wrong about NATO Source MSNBC Morning Joe 2016-03-30
5. There will be costs: Applying U.S. intervention principles from Ukraine to North America Source Global Policy 2014-03-04
6, 7. Europe Awake: Mogherini’s Future and NATO’s Fiasco Source Global policy 2014-09-04

GEFIRA provides in-depth and comprehensive analysis of and valuable insight into current events that investors, financial planners and politicians need to know to anticipate the world of tomorrow; it is intended for professional and non-professional readers.

Yearly subscription: 10 issues for 225€
Renewal: 160€

The Gefira bulletin is available in ENGLISH, GERMAN and SPANISH.

 
Menu
More